Soutien aux psychologues scolaires

Le Sgen-CFDT Pays de Loire soutient la mobilisation des psychologues scolaires de Loire-Atlantique, appelés à intervenir en dehors de leur secteur. Des actions ont été décidées, suite à l'AG du mercredi 5 avril.

Les psychologues scolaires sont très sollicités sur leur RASED

Les RASED sont toujours en reconstruction après le sinistre des années Sarkozy, et le re-découpage des circonscriptions de Loire-Atlantique en 2016 a contribué à fragiliser des équipes en cours de structuration. Les psychologues sont très sollicités : des populations fragilisées, des situations de plus en plus complexes et des demandes des collègues PE dans l’urgence pour faire face à des situations alarmantes. A défaut de qualitatif, l’administration leur demande du quantitatif, sans s’interroger sur les risques de fortes dégradations de conditions de travail. ( Infos pour saisir le CHSCT )

Des postes de psychologue scolaire non pourvus

Situation archi connue depuis quelques années :  le DASEN sollicite des psys pour intervenir hors de leur secteur sur des secteurs vacants sans psy. Trois actuellement.  Probablement 5 à la rentrée 2017. Un collectif de psys s’est créé pour exprimer leur ras le bol et soutenir ceux qui seraient sollicités. Le DASEN va leur envoyer prochainement des Ordres de mission pour aller sur les secteurs vacants.

Pour soutenir les psychologues scolaires

Une assemblée du collectif et de l’intersyndicale s’est réunie le mercredi 5 avril.

La convocation par le DASEN des 3 psychologues scolaires appelées à intervenir en dehors de leur secteur, le 23 mars, n’a pas permis de dialogue. Le discours du DASEN adjoint a été brutal et injonctif. Elles ont été sommées de se mettre en relation avec leur IEN afin d’adapter leur emploi du temps pour étudier les situations prioritaires. Le soutien du collectif et des organisations syndicales a donc été indispensable. Il a  été décidé, collectivement, que l’administration devait prendre ses responsabilités et donc envoyer elle même des ordres de mission. Le 5 avril, jour de l’AG, aucun ordre de mission n’avait été envoyé.

Plusieurs perspectives d’action ont été décidées à l’issue de l’AG du 5 avril :

  • Un préavis de grève intersyndical pour la défense des psychologues scolaires sera déposé fin avril pour une mobilisation le jeudi 18 mai
  • Une demande d’audience auprès du recteur sera déposée pour échanger sur  la situation actuelle des 5 départements de l’Académie et envisager des solutions pour la Loire-Atlantique.
  • Un communiqué de presse doit être diffusé
  • Une affiche d’information à destination des écoles (enseignants, parents d’élèves, associations autour du handicap) et des élus(maires, députés) est également prévue.

Les psychologues fragilisés par des choix professionnels

De plus les collègues psys sont en pleine période de choix entre le passage à un nouveau Corps des psychologues scolaires ou un détachement pour rester dans le corps PE.(décision avant 31 mai).
Une Foire aux questions. est organisée sur le site Sgen+