Premier degré 44 – Professeurs des Écoles Contractuels – Signez la pétition !

Après l'annonce du recrutement de 70 à 80 PE (professeurs des écoles) contractuels à la rentrée de septembre 2018 le Sgen-CFDT vous explique pourquoi cette annonce a été faite et comment nous vous proposons de vous associer à son refus.

Il manquera des professeurs des écoles en Loire Atlantique à la rentrée 2018

Le ministère réduit le nombre de stagiairesPE contractuels

Après plusieurs années de fort recrutement de professeurs des écoles au Concours Régional de Recrutement des Professeur des écoles, le ministère a fortement réduit leur nombre.  Il y aura ainsi, seulement 80 professeurs des écoles stagiaires retenus après le concours CRPE 2018 contre 220 en 2017.

Le Sgen-CFDT demande une audience auprès de la préfète, avant les grandes vacances.

Il manquera 35 postes à la rentrée

Pour rappel, ces stagiaires étaient depuis plusieurs années  affectés dans les écoles à 50% et suivis par des enseignants formateurs titulaires du CAFIMPEMF. La baisse du nombre de stagiaires ne permettra donc pas comme les années précédentes, de mettre suffisamment de PE devant les élèves dans toutes les classes. Le DASEN a ainsi annoncé qu’il manquerait 35  postes à la rentrée. Autre dégât collatéral : certains formateurs, recrutés en nombre ces dernières années, ont vu leur poste supprimé…

Le Sgen-CFDT s’oppose au recrutement de contractuels

Le Sgen-CFDT ne comprend pas les raisons d’une baisse aussi importante du nombre de stagiaires

Baisse fortement visible dans notre académie et par conséquent pour notre département… où l’indicateur P/E a déjà été considérablement mis à mal par la mise en place des CP et CE1 à 12. Pour répondre aux besoins les plus urgents de postes à la rentrée, le Directeur Départemental des Services Académiques (DASEN) M Carrière a ainsi annoncé le recrutement de contractuels étudiants.

Des emplois précaires peu respectueux des personnels

Le Sgen-CFDt estime que ces emplois ne sont respectueux ni des personnels concernés, ni des collègues qui devront les encadrer, ni des élèves et de leurs familles qui attendent des professionnels titulaires formés pour ce métier d’enseignant.

Les actions de l’intersyndicale alliée à la FCPE

L’intersyndicale s’oppose dans une déclaration commune au recrutement de 70 à 80 contractuels.

Les organisations syndicales FSU SE-UNSA SGEN-CFDT SNUDI-FO s’opposent au recrutement des 70 à 80 contractuel.les à la rentrée prochaine dans les écoles du département. Ces recrutements caractérisent un sous-effectif de PE dans notre département et une volonté de faire de la contractualisation et de la précarité une logique d’emploi programmée dans les services publics  illustrée concrètement par la diminution drastique des postes offerts au concours du CRPE dans l’Académie cette année . Cette décision inacceptable remet aussi en cause le principe d’enseignant.es formé.es devant les élèves.

Les organisations syndicales FSU SE-UNSA SGEN-CFDT SNUDI-FO demandent le retrait de cette mesure.

Vous pouvez vous associer à cette démarche en signant la pétition mise en place par l’intersyndicale et la FCPE.

SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE

ou Carte Postale à nous renvoyer :

RECTO Carte Postale

VERSO Carte Postale

Une audience auprès de Mme Le Préfet est également envisagée. En effet, cette baisse du nombre de places proposées au CRPE est décidée au Ministère donc à un niveau national.

Des contractuels Professeurs des Écoles déjà en poste dans l’académie de Versailles

Pour mémoire, l’Académie de Versailles emploie déjà des contractuels. Mais il s’agit dans cette académie de recrutement par défaut de candidats au concours !

En Loire Atlantique il n’y a pas de problème de recrutement…

Si vous souhaitez vous faire une idée de l’accueil de ces contractuels, vous pouvez jeter un œil au livret d’accueil des contractuels de l’académie de Versailles.

Si vous voulez connaitre le point de vue du Sgen-CFDT sur le manque de reconnaissance et les conditions de travail des contractuels du premier et second degré c’est là :

Enseignants contractuels : quelles perspectives ?