Quels choix de spécialités en lycée ?

La réforme du lycée "Blanquer" remplace les séries par des spécialités. Une carte des spécialités proposées par les lycées de l'académie vient d'être diffusée par le rectorat de Nantes.

Une circulaire sur le choix des spécialités en lycée  est parue le 27 septembre 2018. Il est précisé d’une part que, dans la voie générale, le choix des spécialités incombe aux familles et d’autre part, que ces enseignements sont au nombre de trois en classe de première, puis deux en classe de terminale .

Quels sont les choix de spécialités en lycées dans l’académie de Nantes ?

Le bulletin officiel du 6 septembre 2018 donne des indications sur l’offre des enseignements de spécialités dans les établissements.  

Tout d’abord, la carte des enseignements de spécialité et optionnels a été élaborée à partir des demandes des chefs d’établissement puis a pu évoluer au cours d’un dialogue avec le Rectorat. Les 7 spécialités qui correspondent aux séries actuelles seront proposées  dans la grande majorité des lycées.

Ensuite, cette carte a été présentée au Conseil Académique de l’Education Nationale du vendredi 14 décembre 2018. Des représentants du Sgen-CFDT étaient présents.

La carte des options et spécialités  dans l’académie de Nantes est en ligne sur le site de l’académie.

Afin de faire la différence entre spécialités et options, voir l’infographie du ministère.

Pour le Sgen-CFDT, cette réforme est bâclée

Le Sgen-CFDT a dénoncé une réforme bâclée et menée dans l’urgence, que ce soit pour les élèves et les familles,  les équipes éducatives ou les services du rectorat.

Le Sgen-CFDT demande le report d’un an de la réforme pour le niveau 1ère et une journée banalisée en janvier dans chaque établissement pour préparer la rentrée 2019.

et de nombreuses  questions restent en suspens :

Ce n’est que lorsque les Dotation Horaires Globales des établissements seront connues que l’on verra s’il est possible de mettre en place  les spécialités attribuées à chaque lycée.

Pour savoir comment agir dans son lycée, un guide du conseil d’administration peut vous aider.

Une  enveloppe de 12 h pour les secondes et 8 h pour les premières par semaine et par division est laissée à la disposition des établissements pour des enseignements à effectifs réduits.  Nous espérons que les moyens donnés à chaque établissement permettront  de mettre en place les spécialités accordées par le rectorat tout en permettant des enseignements à effectifs réduits et en mettant en place  l’accompagnement personnalisé et  l’accompagnement à l’orientation.

Ainsi, on ignore :

  • à partir de combien d’élèves une spécialité peut ouvrir.
  • si les spécialités plus « rares » bénéficieront d’une dotation horaire spécifique.
  • quels sont les moyens pour les spécialités en lycée.
  • ce que deviennent les sections « euro ».
  • comment gérer le « dernier mot aux familles » au 3ème trimestre de 2nde.  En effet, garantir complètement le choix libre de trois spécialités semble utopiste étant données les contraintes techniques (emploi du temps…). Pour compléter, lire notre article : choix des spécialités en lycée.

En outre, la spécialité  Numérique et Sciences Informatiques est ouverte dans de nombreux établissements. C’est une bonne chose. Cependant,  trop peu d’enseignants disposent actuellement des compétences pour assurer cet enseignement.  Les IPR de SII de l’académie ont demandé à chaque  lycée technologique de désigner  2 enseignants « volontaires » pour cette formation. Cette formation lourde est prévue sur deux ans  alors que cet enseignement doit commencer dès l’an prochain. De plus, les modalités, lieux, horaires de cette lourde formation n’ont pas été précisés. On peut donc légitimement se demander si le nombre d’enseignants « volontaires » pour suivre cette  formation sera  suffisant.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre dossier sur la réforme du lycée.