Pour devenir professeur des écoles, il vous faudra passer le CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles)

Après l’obtention du CRPE puis, la validation de l’année de stage, vous pourrez  devenir professeur des écoles, donc fonctionnaire de l’État.

Attention au choix de l’académie pour votre inscription au concours ! En effet, vous serez nommé professeur-stagiaire et affecté dans un département de l’académie dans laquelle vous avez été recruté. Le choix du département est effectué en fonction de vos vœux formulés au moment de l’inscription au concours et de votre classement au concours.

Il existe plusieurs CRPE en fonction du profil des candidats. Attention également au calendrier des inscriptions et des épreuves : c’est trop tard pour cette année ! Guettez les inscriptions pour la session 2018 (septembre 2017 ?).

Clés de compréhension

  • CRPE
  • professeur des écoles
  • ESPE
  • Concours

Le calendrier des concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE 2017)

Pour les CRPE « Externe », le CRPE « spécial » et le « troisième concours » :

Inscriptions : du 08 septembre au 13 octobre 2016

Épreuves d’admissibilité : 20 et 21 avril 2017

Épreuves d’admission : en mai et juin 2017 (calendrier académique)

Résultats : début juillet sur le site académique

Si vous avez loupé l’inscription :

En 2017, il existe un concours externe supplémentaire pour l’Académie de Créteil

Pour la session 2017, il existe un recrutement externe supplémentaire de 500 professeurs des écoles pour l’enseignement public afin de poursuivre l’amélioration de la situation des écoles de la Seine-Saint-Denis

Conditions d’inscription et nature des épreuves identiques à celles de la session 2016 classique.

Inscriptions jusqu’au 7 mars 2017

Épreuves d’admissibilité les 16 et 17 mai 2017

Épreuves d’admission début juillet 2017

Statistiques 2016

Postes Inscrits Présents Admissibles Admis Inscrits sur liste complémentaire Admis/présents
500 9150 3714 2935 500 250 13,46 %

 

Quel CRPE pour qui ?

Conditions d’inscription au CRPE externe :

Les candidats doivent

  • soit être inscrits en première année d’études (M1) ;
  • soit remplir les conditions pour s’inscrire en M2 ;
  • soit être titulaires d’un master M2 ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent.

Les mères ou pères d’au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de diplôme.

Les candidats devront justifier des qualifications en natation et en secourisme au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité.

Le 3ème concours, ou troisième CRPE

Le candidat doit justifier, pendant une durée de cinq ans au moins, d’une ou de plusieurs activités professionnelles accomplies dans le cadre d’un contrat de droit privé.

 Aucune condition de titre ou diplôme n’est exigée.

Le second concours interne

Le second concours interne s’adresse aux agents titulaires ou non titulaires de la fonction publique pouvant justifier de 3 années de service public.

Les candidats doivent être titulaires d’une licence.

Un aménagement pour les personnes en situation de handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’un aménagement des épreuves.

Il existe aussi un recrutement  par voie contractuelle des personnes handicapées qui peuvent devenir titulaires sans passer de concours. Après un contrat d’une période d’un an, la titularisation est prononcée suite à un entretien devant un jury qui apprécie les compétences professionnelles.

Examen professionnalisé réservé

Les contractuels de droit public peuvent, sous certaines conditions, s’inscrire à l’examen professionnel réservé.

Les épreuves du CRPE

Pour obtenir l’admissibilité :

  • Une épreuve de français (4 heures – notée sur 40)
  • Une épreuve de mathématiques (4 heures – notée sur 40)

Puis l’admission (si réussite de l’admissibilité).

  • Présentation d’un dossier puis entretien avec le jury à partir d’un dossier de 10 pages maximum remis préalablement – mise en situation professionnelle dans un domaine au choix du candidat (pas de préparation, 1 heure d’épreuve – notée sur 60) ;
  • entretien à partir à partir de dossiers ou documents remis par le jury dans deux domaines, l’un portant sur une activité physique et sportive, l’autre permettant d’apprécier les connaissances du candidat sur le système éducatif français (3 heures de préparation, 1h15 d’épreuve – notée sur 100).

Pour le concours spécial langue régionale, une épreuve écrite en langue régionale lors de l’admissibilité, une épreuve orale lors de l’admission.

L’affectation après la réussite du CRPE

Le concours est académique, mais le recrutement est départemental, sur la base des vœux de départements formulés par les candidats, le département étant attribué en tenant compte du classement au concours.

L’affectation à mi-temps sur un poste d’enseignement, ( se fait sur la base des vœux de bassins formulés par les candidats, le poste étant attribué en tenant compte du classement au concours.

«Une affectation géographiquement favorable par rapport aux lieux de formation sera à privilégier, dans toute la mesure du possible, particulièrement pour les stagiaires qui prépareront leur M2. »

Stagiarisation et titularisation

Voici les conditions requises à l’issue de l’admission :

Pour être nommé fonctionnaire stagiaire, le candidat doit être inscrit en M2 (MEEF). En cas d’impossibilité, le bénéfice du concours est conservé jusqu’à la rentrée scolaire suivante.

Pour être titularisé, le fonctionnaire stagiaire devra justifier d’un master ou d’un titre ou diplôme équivalent. Dans le cas contraire, le stage prorogé d’un an afin de parfaire la condition de diplôme, « prolongation de stage ».

Validation et titularisation

L’année de stage doit faire l’objet d’une double validation :

  • validation par l’IEN sur la base des rapports de visite en classe et de l’observation qu’il effectue dans le cadre d’une inspection ;
  • validation de la formation à l’ESPE et du mémoire.

En cas d’avis défavorable, pour l’un ou l’autre de ces domaines, le stagiaire est reçu par un jury académique qui peut décider, soit de la validation, soit d’un « renouvellement de stage », soit d’un licenciement.

En cas de congé de maladie ou de maternité de plus de 36 jours, il y a « prolongation de stage » d’une durée égale à l’absence moins 36 jours. En cas de congé maladie, la titularisation est effective à l’issue de cette prolongation ; en cas de congé maternité, la titularisation est rétroactive au 1er septembre.

 

Les liens

 

Guide concours professeurs des écoles

 

Postes et contrats offerts aux concours

Postes et contrats offerts au CRPE

 

Données statistiques des concours

Résultats globaux, résultats détaillés par académies

Données statistiques de la session 2016

Données statistiques de la session 2015

Données statistiques de la session 2014

 

Concours, inscription, épreuves, calendrier

Les concours du 1er degré

Les conditions d’inscription

Concours externe

Second concours interne

Troisième concours

Examen professionnalisé réservé

Recrutement spécifique personnes en situation de handicap

Épreuves des concours du premier degré

Les textes officiels régissant les concours

Calendrier des concours de recrutement de professeurs des écoles

Modalités d’inscription

Sujets et rapports des jurys des concours de professeurs des écoles

 

La formation, l’évaluation

Cadre de la formation à l’ESPE

Les modalités de stage, d’évaluation et de titularisation sont définies par l’arrêté de 2014, complétées par les circulaires qui ont suivi :

Arrêté 2014 fixant les modalités de stage, d’évaluation et de titularisation

Circulaire 2014 fixant les modalités d’organisation de l’année de stage

Circulaire 2015 fixant les modalités d’organisation de l’année de stage

La note de service de 2016 complétant celle de 2015 précise les modalités d’évaluation :

Note de service  2016 précisant les modalités d’évaluation

Note de service  2015 précisant les modalités d’évaluation

Evaluation titularisation

Jury académique

Référentiel de compétences

 

SGEN+ LE SERVICE D’INFO ET DE SUIVI DE CARRIERE DU SGEN-CFDT

– accéder à des informations générales sur la carrière : les mutations, les possibilités d’évolution, le salaire et les aides sociales, …
– pouvoir poser une question et obtenir une réponse précise
– assurer un suivi individualisé de votre situation, par un dialogue entre vous et les représentantes et représentants du personnel

Contacts :

Sgen-CFDT des Pays de Loire – Tél : 02 51 83 29 30 – https://paysdeloire.sgen-cfdt.fr/

Portable Sgen-CFDT 1er degré : 06 72 93 98 48

Pays-de-Loire et 44 : sgen@cfdtnantes.org

49 : 49@sgen.cfdt.fr       53 : 53@sgen.cfdt.fr

72 : 72@sgen.cfdt.fr      85 : 85@sgen.cfdt.fr