Le Sgen-CFDT Pays de la Loire donne la parole aux acteurs de l’éducation prioritaire.

 

 

Clés de compréhension

  • La parole des Assistants d'éducation
  • La parole d'une directrice d'école maternelle

Dans le prolongement de l’enquête « Parlons travail« , mené par la CFDT, il s’agit bien de considérer que « le travail, ce n’est pas seulement des statistiques d’emploi mais des relations humaines, des ressentis, des souhaits, des réussites et des échecs ». https://www.parlonstravail.fr/

Stéphane Kus, chargé d’étude au Centre Alain-Savary – Institut Français de l’Education, encourage lui aussi à parler du » réel du travail ».

« Remettre le travail au centre », parler du réel du travail, de ce qui résiste, permet de repenser la direction, le management, en s’éloignant des injonctions descendantes, en développant au contraire la coopération entre les différents niveaux, entre les responsables et les acteurs sous leur responsabilité, jusqu’aux usagers eux-mêmes ».

La réalité du travail en éducation prioritaire est souvent appréhendée par le prisme médiatique de la ghettoïsation des quartiers et des violences urbaines. Si ces réalités sociales sont à considérer comme de vrais enjeux de société, il nous semblait intéressant d’appréhender le « réel du travail » des acteurs, en allant à leur rencontre.

La réforme de l’éducation prioritaire, lancée il y a deux ans, est un bon point d’appui pour faire un état des lieux.

Plusieurs acteurs auront ainsi la parole :

 Les assistants d’éducation (AED) en REP+ à Nantes

Une directrice d’école maternelle en REP+à Nantes