Quelles sont les conséquences d’une promotion dans le corps des agrégés ?

Depuis la création de la classe exceptionnelle, intégrer le corps des agrégés n'est pas la promotion la plus avantageuse pour tous. Avant de prendre sa décision, il est utile d'envisager les conséquences sur sa carrière. L'objectif de cet article est de vous aider à y voir plus clair.

L’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude est une promotion possible. Les modalités en sont décrites dans l’article « Quelles sont mes chances de devenir agrégé par liste d’aptitude ? ».

Vous pouvez aussi tenter le concours externe ou interne.

Une promotion dans le corps des agrégés peut avoir des conséquences sur votre service, vos fonctions, votre rémunération et l’évolution de carrière. Cependant, ces conséquences dépendent de  vos fonctions actuelles et de la date à laquelle vous envisagez de partir à la retraite.

Quelles conséquences sur votre service ?

Les obligations règlementaires de service dépendent de votre corps. Un certifié ou un PLP exerçant dans un collège ou lycée assure 18 h d’enseignement par semaine alors qu’un agrégé en assure 15. Une promotion dans le corps des agrégés vous permet donc d’alléger votre service de 3 h par semaine.
Cependant, si vous exercez dans l’enseignement supérieur , cette promotion n’a aucun impact sur votre service. En effet, le service annuel des professeurs affectés dans le supérieur (PRAG et PRCE) qui font de la recherche s’élève à 384 heures.

Quelles perspectives sur votre parcours professionnel ?

Devenir agrégé peut vous permettre :

Quelle rémunération ?

Votre salaire dépend de votre indice. Celui-ci dépend de votre échelon. Vous aurez connaissance de votre nouvel échelon lorsque vous recevrez votre arrêté de reclassement. Cet arrêté est généralement transmis aux promus en septembre. Vous pouvez évaluer votre salaire à l’aide de l’outil « calcul de son salaire net ».

Les taux des heures supplémentaires diffèrent selon le corps et sont plus élevés dans le corps des agrégés que dans celui des certifiés et PLP.

Quel reclassement ?

Quelles sont les règles ?

La rémunération est propre à chaque corps. Une promotion dans le corps des agrégés nécessite donc un reclassement. Selon le décret toujours en vigueur, chaque corps est affecté d’un coefficient (175 pour les agrégés/135 pour les certifiés et PLP).
Suite au reclassement, les promus dans le corps des agrégés sont nommés dans leur nouveau corps avec une ancienneté égale à celle de leur précédent corps (certifié ou PLP) multipliée par 135/175 .
Ce sont les gestionnaires qui calculent l’ancienneté détenue dans le corps des certifiés ou PLP . Pour cela, ils additionnent les durées  passées dans chacun des échelons jusqu’à l’échelon détenu avant promotion .

Comment s’appliquent-elles ?

Le décret précisant les modalités de reclassement date de 1951 soit bien avant la création de la classe exceptionnelle (au 1er septembre 2017). Ce décret précise que le reclassement du corps des certifiés ou PLP vers le corps des agrégés se fait toujours vers le grade inférieur soit le 1er grade des agrégés : la classe normale. Cette règle était cohérente lorsqu’il n’ y avait que 2 grades mais doit être aménagée depuis la création du 3e grade (la classe exceptionnelle).
Pour cette opération, la Direction Générale des Ressources Humaines s’appuie sur une note de service communiquée aux organisations syndicales mais non publiée officiellement.
Ainsi, tous les certifiés et PLP promus agrégés qu’ils soient hors-classe ou classe exceptionnelle sont reclassés agrégés classe normale.
Cependant, lors d’un reclassement, il ne peut y avoir de perte de rémunération. Les promus conservent leur indice de rémunération même s’il est supérieur à celui d’un agrégé classe normale au 11e échelon.

Quelles perspectives d’évolution de carrière ?

Vous devez faire une étude comparative  si vous êtes classe exceptionnelle ou avez espoir d’être promu à court terme. En effet, si votre carrière est moins avancée, devenir agrégé peut vous permettre d’accéder à de nouvelles fonctions. De plus, vous avez de grandes chances d’être promu hors-classe et d’atteindre l’indice 972 avant de partir en retraite.

Les indices pris en compte dans cet article sont ceux de la grille qui s’appliquera en 2021.

1.Votre évolution de carrière dans le corps des certifiés ou PLP

Tout d’abord, il faut envisager vos perspectives d’évolution de carrière si vous restez dans le corps des certifiés ou PLP.

Au cas où vos chances d’accéder à la classe exceptionnelle sont faibles, vous devriez atteindre en fin de carrière l’indice 806 (821 à partir du 1er janvier 2021).

  • Si vous êtes déjà classe exceptionnelle,

2.Votre évolution de carrière dans le corps des agrégés

Il faut ensuite envisager vos perspectives d’évolution de carrière si vous intégrez le corps des agrégés.

L’accès au grade de agrégés hors-classe est la 1ère étape nécessaire à votre évolution de carrière. Vous ne pouvez pas cumuler deux promotions à la même date. Ainsi si vous êtes promu agrégé au 01/09/2020, vous serez promu au plus tôt à la hors-classe des agrégés au 01/09/2021.

Pour évaluer la date à laquelle vous pourriez être promu.e, consultez « L’accès à la hors-classe des agrégés ». Vous pourrez atteindre l’indice 972 lorsque vous aurez atteint le dernier échelon de la hors-classe des agrégés.
Ensuite, les perspectives d’évolution de carrière sont propres à chacun.
Quand vous serez agrégé.e hors-classe, vous serez éligible à la classe exceptionnelle des agrégés.  L’article « Classe exceptionnelle agrégés » vous permet d’ évaluer vos chances d’accéder à cette promotion.
Si vous exercez dans le supérieur par exemple, vous pouvez espérer être promu au titre du vivier 1.

3. Des cas concrets pour alimenter votre réflexion

Les promus agrégés par liste d’aptitude étaient âgés en moyenne de 58 ans en 2019.

  • Certifié ou PLP classe exceptionnelle échelon spécial HEA1′ indice 890, vous aurez 63 ans en 2021 et envisagez de partir à la retraite à cette date.  Le 1er septembre 2020, vous serez promu à l’échelon HEA’2 indice 925 . Si vous êtes promu agrégé au 01/09/2020, vous ne pourrez pas bénéficier de cette promotion et terminerez votre carrière à l’indice 890. Cependant, votre service d’enseignement sera toujours de 18 h hebdomadaire. Dans ce cas, financièrement, vous avez intérêt à rester certifié ou PLP.
  • Vous aurez 55 ans en 2021 . Vous êtes actuellement certifié ou PLP classe exceptionnelle échelon spécial HEA1′ indice 890. Le  1er septembre 2020, vous serez promu à l’échelon HEA’2 indice 925 . En cas de promotion dans le corps des agrégés au 01/09/2020, vous ne pourrez pas bénéficier de cette promotion. Cependant, vous pouvez espérer une promotion à hors-classe des agrégés. Si cette promotion prend effet au 01/09/2021, vous pourrez atteindre l’indice 972 au 01/09/2023. Vous pouvez aussi envisager une promotion dans la classe exceptionnelle. Votre service d’enseignement sera  de 15 h hebdomadaire.
Ainsi, votre âge est déterminant.

Quelles revendications du Sgen-CFDT ?

Depuis la création de la classe exceptionnelle, les élus du Sgen-CFDT ont demandé à la DGRH de communiquer clairement auprès des candidats à l’accès au corps des agrégés pour les informer précisément des modalités de reclassement. Malheureusement ce n’est pas encore le cas. L’administration a juste accordé un délai de réflexion pour les promus. Ce délai est nécessaire aux promus afin qu’ils s’informent précisément sur leur évolution de carrière dans le corps des agrégés et la compare à celle dont ils bénéficieraient en restant certifiés ou PLP.

Si vous souhaitez un accompagnement lors de votre réflexion, vous pouvez contacter les élus du Sgen-CFDT.