inclusion

Pour que l’inclusion ne reste pas une ambition qui tarde à se concrétiser, l’état doit lui donner des moyens. Voici donc un état des lieux, des outils et les revendications du Sgen-CFDT Pays de Loire.

AGIR POUR TOUS

Le Sgen-CFDT dénonce le recrutement et le suivi des contrats de travail AESH qui peinent à se mettre en place faute de personnels administratifs suffisants dans les services académiques. Il dénonce ainsi l’annonce des 400 suppressions de postes administratifs qui va encore accentuer ces problèmes.

vendredi 12 octobre
Institut médico-éducatif

Malvina Bernard est enseignante spécialisée en IME à Ancenis (44). Son métier, au carrefour de la santé et de l’enseignement, est trop souvent méconnu de la plupart des enseignants. Pourtant, de nombreux jeunes enseignants y font leurs premières armes. Le Sgen-CFDT a voulu en savoir plus !

Seul un tiers des 76 000 auxiliaires de vie scolaire en exercice ont le statut d’AESH. Les autres remplissent des missions comparables mais travaillent sous contrat aidé. Pour le Sgen-CFDT, il faut généraliser les contrats AESH et assurer une formation adaptée et un vrai parcours professionnel.

Les maîtres référents Handicap vont voir enfin leurs missions reconnues. Le Ministère propose de leur octroyer une augmentation indemnitaire. Pour le Sgen-CFDT, c’est l’aboutissement de ses revendications mais aussi un signal fort pour faciliter l’école inclusive et le travail de ces personnels.

lundi 15 mai

Pris entre une circulaire floue et un pilotage anarchique, les personnels exerçant en sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) sont fragilisés dans leur identité professionnelle. Le Sgen-CFDT refuse cette situation préjudiciable aux élèves et à la santé des personnels.